Un espace pour expérimenter, rechercher, travailler avec/dans un groupe

Le Réseau Atalak se concentre à donner la possibilité de processus de création chorégraphique, dans laquelle les chorégraphes sélectionnés trouvent un espace pour expérimenter, rechercher et rencontrer de nouveaux défis.

Cette proposition vise à se concentrer sur les chorégraphes qui commencent à faire leurs pas dans le monde de la chorégraphie en leur offrant un format de laboratoire où la création de groupe est essentielle. Atalak propose également aux «yeux extérieurs» d’accompagner les processus de laboratoire et d’autres disciplines artistiques. À son tour, cette initiative génère un nouveau réseau au sein du projet, apportant un nouveau réseau à ceux qui participent au processus. La sélection et le suivi des artistes accueillis dans le programme de laboratoires d’expérimentation sont gérés par l’équipe Atalak, qui suit continuellement la réalité chorégraphique sur le territoire.

Laboratoires 2020

Danseurs
  • Oier Abrego
  • Alicia Cayrou
  • Marina Eskisabel
  • Aitor Jiménez
  • Araitz Lasa
  • Xian Martínez
  • Julen Rodríguez
  • Diego Urdangarín
  • Beñat Urrutia
  • Sara Calderón
  • Maddi Argote
  • Zoemar Martínez
  • Iker Sanz
  • Elene Carreto
  • Marta Ortega

Denis Santacana

LABORATOIRE D’EXPÉRIMENTATION 20/04 AU 04/06
Résidence accueil

En raison de la pandémie, la résidence est effectuée en- ligne.

Danseurs
  • Oier Abrego
  • Alicia Cayrou
  • Marina Eskisabel
  • Aitor Jiménez
  • Araitz Lasa
  • Xian Martínez
  • Julen Rodríguez
  • Diego Urdangarín
  • Beñat Urrutia
  • Sara Calderón
  • Maddi Argote
  • Zoemar Martínez
  • Iker Sanz
  • Elene Carreto
  • Marta Ortega

Bien qu’initialement prévu pour mars, Denis Santacana réalisera son laboratoire d’expérimentation en ligne pendant le mois de mai.

La proposition sera l’expérimentation avec la discipline de la danse vidéo et arriver à esquisser une proposition artistique en raison des différents processus que ce laboratoire effectuera. La vidéo et l’enregistrement nous sont présentés comme des outils pour faciliter la création chorégraphique. Nous partirons d’où se trouve chaque danseur et avec le matériel qu’ils ont et développent tout au long du laboratoire. « Dans mon travail, il y a quelque chose de récurrent qui est le travail avec des objets. Dans de nombreuses pièces commence à partir de l’utilisation d’objets. Dans ce cas, nous pouvons utiliser des espaces de la maison, peu habituels pour danser, tout en soulevant l’utilisation d’objets pour voir qui sort de ces interactions inhabituelles, et comment ceux-ci peuvent conditionner notre mouvement », explique Denis Santacana.

14 danseurs accueillis par l’image en mouvement. Une création dans laquelle les danseurs ne peuvent pas être ensemble. Le but sera d’expérimenter avec la création d’une pièce de danse vidéo.

La méthodologie à développer dans les laboratoires de création en ligne est la suivante:

  • Cours techniques où le corps est préparé.
  • Divers masterclass sur la vidéo danse pour contextualiser et connaître la discipline, en charge de grands experts, comme le britannique David Hinton, l’une des plus hautes autorités dans la vidéo dans le monde, et des experts locaux comme Iñaki Alforja, Maite Bermúdez, Gorka Martín et Alex Pachón.
  • Conversations individuelles.
  • Localisation des espaces de la maison.
  • Création d’un scénario.
  • Travail de feedback continu pour définir les propositions.
  • Travail personnel de chaque danseur.
  • Enregistrement des matériaux.
  • Edition de la pièce.
BIO

Denis Santacana Né à Saint-Sébastien en 1984, il combine sa formation de danseur avec des études de théâtre. En 2013, il obtient son diplôme de chorégraphe au Conservatoire supérieur de danse María de Ávila de Madrid et réalise un diplôme de troisième cycle à la London Contemporary Dance School. En tant qu’interprète, il a travaillé avec des entreprises nationales et internationales et plus d’une vingtaine de productions avec des chorégraphes freelance du panorama actuel. Depuis 2007 Denis Santacana se concentre sur la recherche et la composition chorégraphique, avec les premières premières de danse et de théâtre. Depuis 2013, la compagnie a sorti 7 pièces courtes, 3 spectacles grand format et 2 œuvres de vidéodance. Il a également réalisé des créations pour des spectacles de compagnies et groupes comme le Ballet de Carmen Roche, Laboratoire 180°, Edge (LCDS), atelier de l’Université européenne de Madrid, etc. En 2017 la compagnie s’installe définitivement au Pays Basque où elle reçoit le soutien d’entités comme le domaine de la culture du Gouvernement Basque, Donostia Cultura, Dantzagunea, Fondation ONCE, CDART, La Fundición, Kurtzio Kultur Etxea, entre autres.

Échantillons

À définir.

Danseurs
  • Oier Abrego
  • Alicia Cayrou
  • Marina Eskisabel
  • Aitor Jiménez
  • Araitz Lasa
  • Xian Martínez
  • Julen Rodríguez
  • Diego Urdangarín
  • Beñat Urrutia
  • Iker Sanz
  • Elene Carreto

Laida Aldaz

LABOARATOIRE DE CRÉATION 24/08 AU 11/09
Résidence accueil

La résidence d’accueil sera définie par les possibilités que le déconfinement peut nous offrir.

Danseurs
  • Oier Abrego
  • Alicia Cayrou
  • Marina Eskisabel
  • Aitor Jiménez
  • Araitz Lasa
  • Xian Martínez
  • Julen Rodríguez
  • Diego Urdangarín
  • Beñat Urrutia
  • Iker Sanz
  • Elene Carreto

La proposition de Laida Aldaz, Site Specific City en Création, est basée sur l’observation de notre environnement pour l’utiliser comme inspiration pour notre activité créative. Nous prenons en compte la composition spatiale de la ville elle-même pour décider où, comment et ce que nous voulons créer, et en échangeant la réalité du matériel chorégraphique avec différents espaces et lieux, en déplaçant les propositions chorégraphiques hors de l’espace scénique à l’utilisation.

BIO

Laida Aldaz (Etxarri Aranaz, 1980) est diplômé de l’École Officielle de Danse de Navarre en 2000 et continue sa formation à PARTS (Bruxelles). Elle a travaillé pour plusieurs artistes et sociétés comme David Zambrano, Julyen Hamilton, Ali & Hedi Thabet, Mat Voorter, Irma Société, Enclave Dance Company, Cacao Bleu, Zoo dance company et autres. Sa carrière professionnelle l’a mise en contact avec des artistes de différentes disciplines et a créé différents travaux qui ont reçu des prix et des subventions et se sont montrés internationalement (Japon, États-Unis, Belgique, Espagne, Portugal, Allemagne, Royaume-Uni…) Actuellement, en plus de créer ses propres pièces est la directrice du festival Zinetika de cinéma et danse et codirige ensemble avec Carmen Larraz et Marta Coronado La Faktoria en Navarra.

Échantillons

À définir

Eneko Gil

LABOARATOIRE DE CRÉATION 30/11 AU 12/12
Résidence accueil

Gipuzkoako Dantzagunea

Eneko Gil avec la proposition Mots/Objectifs en mouvement. « Cette proposition est née pour répondre aux questions qui m’ont fait surgir chaque fois que j’ai vu la danse avec mouvement. Pour ce faire, nous nous appuierons sur la répétition du mouvement, le contact ou le mouvement avec les personnes ou les objets, ou un rythme traditionnel qui peut être le point de départ des directives à travailler, pour ensuite enquêter sur les options qui existent à l’heure d’ajouter du texte en mouvement avec le texte. Vu le choix qu’Atalak offre d’inviter à un regard extérieur, j’ai voulu me nourrir de connaissance et savoir faire de Dejabu Panpin Laborategia et les inviter à ce laboratoire Atalak»

BIO

Eneko Gil (Errenteria, 1985), commence à danser avec la compagnie Ereintza Dantza Taldea, et est membre de Kukai Dantza Konpainia depuis le début de l’entreprise, dans laquelle il a eu l’occasion de travailler avec La Intrusa Danza, Iker Gómez, Jone San Martín, Ces Il a également eu l’occasion de travailler avec plusieurs chorégraphes basques comme Asier Zabaleta, Mikel Aristegui et Natalia Monge. En 2009, il reçoit le prix d’un danseur exceptionnel, ayant ainsi l’opportunité de participer au Festival American Dance en Caroline du Nord et au Movement Research de New York, où il a terminé sa formation en travaillant avec plusieurs chorégraphes internationaux. En 2013, il crée avec Noemí Viana et Iñigo Ortega, Anakrussia Dantza Teatro Taldea. Aujourd’hui, il collabore également avec Hika Teatroa, Oinkari Dantza Talde, Bilaka Kolektiboa, etc.

Échantillons

Lundi 14 décembre – Gipuzkoako Dantzagunea (Errenteria) 12:30h
Mardi 15 décembre – Malandain Ballet Biarritz (Biarritz)19h
Mercredi 16 décembre – Théâtre Félix Petite Vitoria (Vitoria-Gasteiz) 19:30h
Jeudi 17 décembre – Centre culturel Tafalla Kulturgunea 19:30h