Laboratorio experimentacion

Réflexion et diversification des propositions chorégraphiques pour l’Eurorégion

La nouvelle proposition des Laboratoires chorégraphiques du Réseau ATALAK en 2022 vise à diversifier les actions de création/production afin de répondre à certains besoins détectés chez les partenaires (espaces/institutions) et les artistes (chorégraphes et interprètes) selon les objectifs suivants:

  • La recherche de nouveaux formats de création perméables aux besoins créatifs des chorégraphes et des interprètes
  • La recherche de nouveaux formats créatifs perméables aux besoins créatifs des chorégraphes et des artistes de l’Eurorégion.
  • La nécessité de développer des pratiques scéniques plus proches de la réalité du secteur professionnel de la danse et du domaine de la formation (conservatoires) dans les différents territoires qui composent l’Eurorégion, en ouvrant de nouvelles relations avec d’autres disciplines artistiques (théâtre).
  • La possibilité d’adapter plus « précisément » les processus de laboratoire à l’activité ou aux activités déjà réalisées par les partenaires du Réseau ATALAK, en renforçant le processus de transfert/transmission avec la communauté (contextes locaux).

Afin de répondre à ces objectifs, le réseau ATALAK propose une série de laboratoires différents : Laboratoire de transmission, Laboratoire des interprètes, Laboratoire des citoyens, Laboratoire de recherche et Laboratoire d’écriture chorégraphique.

Laboratorios 2022

KOLI

KOLI, Christine Hassid y Laurent Valera

Laboratorio de experimentación 21/11- 06/12/2022
Résidence accueil

Gipuzkoako Dantzagunea

El modelo consumista occidental se acelera. El comercio electrónico está alcanzando flujos exponenciales. Los paquetes dan la vuelta al mundo en un tiempo récord para llegar a nosotros. Nos intentamos en nuestro y con un clic se entrega todo, bien embalado en una caja. Este paralelepípedo práctico, sólido y ligero, se convierte a pesar de todo en el emblema de nuestra omnipotencia como consumidores, en el marcador de nuestra existencia.

Esta investigación aborda la cuestión de la mercantilización del mundo a través de un simple ejercicio cotidiano elemento de la vida cotidiana: los envases de cartón. Los cuerpos de los bailarines dan vida a un « ballet de manipulaciones » de este objeto, una de cuyas caras ha sido sustituida por un espejo que pone en abismo la propia existencia de estos cuerpos: ser para consumir o consumir para ser. Una cuestión absurda de los humanos del siglo XXI que se despliega a lo largo de este mecanismo coreográfico que señala nuestra dramática desconexión de la vida y del mundo vivo.

 

BIO

Christine Hassid se une en su primer compromiso al Batsheva Ensemble de Tel Aviv, dirigido por Ohad Naharin. A continuación, se unió a la Compagnie Rédha. Solista y asistente de Rédha para Alvin Ailey Dance Company (Nueva York), Jeune Ballet de France (París), Het National Ballet Ámsterdam (dirección Wayne Eagling), etc en 2012 crea la compañía Christine Hassid project (CHp) con sede en Burdeos, donde colabora entre 2017 a 2020 con la ciudad de Brujas acompañando a la metropolis de Burdeos  y desde 2021 con el Conservatorio de Burdeos Jacques Thibaud.

Mientras desarrolla su compañía, Christine también es invitada a coreografiar para diversos conservatorios y compañías en Europa y a nivel internacional: 2015, la compañía Dantzaz, de 2017 a 2019, la compañía Танц Театр en Rusia y en 2019, Kale Companhia de Dança de Portugal, el onservatorio Nacional de Música y Danza de París (2014), el Ballet Junior de Ginebra (2015), el Centro Nacional de la Danza (2019 y 2020) y el Conservatorio Nacional de Música, Conservatorio Nacional de Música y Danza de Lyon (2019 y 2020).

En 2021, Souffles#1 es una creación que encarna el encuentro entre el artista visual Laurent Valera y la coreógrafa Christine Hassid. Los dos creadores están pensando en cómo hacer que las obras de arte visual existan de una manera diferente, activándolas a través de actuaciones o formas escénicas fuera de las paredes.

Por último, la compañía CHp lleva años generando un viento de transmisión con proyectos, una fe y una energía que no flaquean en las virtudes de la creación y el futuro.

En 2022, Christine Hassid (acompañada por Laurent Valera) es invitada a ATALAK 2022. En 2023, viajará a Portugal para un nuevo proyecto con Kale Companhia de Dança.

web site

LAURENT VALERA

Artista visual multidisciplinar de Burdeos. Explora muchos campos de las artes visuales contemporáneas artes visuales contemporáneas: pintura, escultura, instalación, fotografía, vídeo, performance…En su obra, procede por series en las que desarrolla una reflexión sobre la vida y lo vivo en una dimensión holística (el elemento de la vida) el elemento agua, las interconexiones y vínculos entre los seres vivos, el cambio climático y su el cambio climático y sus repercusiones en las sociedades contemporáneas, las aspiraciones de los vivos, la espiritualidad…).

De 2009 a 2012, centra su atención en la luz, que trata mediante el uso de filtros y espejos… Lo ve entonces como el elemento activador de la vida y que hace el vínculo energético entre (materializaciones de flujos en pintura y collage de cinta adhesiva, instalación MM1 miroir instalación, Moving Mirror, Dyna- mic Self-Portrait, Cloak of Invisibility…).

A partir de 2012, su mirada se centra en el elemento agua. El agua es como una superficie que revela una profundidad en la que se puede especular, como material para pensar, soñar, estudiar, recrear para ser recreado. El agua le permite cuestionar nuestro mundo contemporáneo en la relación entre el hombre y lo vivo, el cambio climático, la ecología, el acceso al agua potable, la subida del nivel del mar y las repercusiones de estos trastornos en nuestras sociedades contemporáneas: migraciones, reparto de tierras, conflictos…

Laurent Valera realiza numerosas residencias artísticas en Francia y en el extranjero con instituciones y fundaciones privadas. Del 21 de octubre de 2022 al 27 de agosto de 2023, Laurent Valera presentará una nueva obra, Le regard de l’eau, en el Museo de las Confluencias l’eau en el Museo de las Confluencias, Lyon.

web site



Échantillons

30/11/2022 Centro Cultural Tafalla Kulturgunea, 20:00 

01/12/2022 Teatro Félix Petite, Vitoria/Gasteiz, 19:30

02/12/2022 Gipuzkoako Dantzagunea, Herri Arte Eskola, Errenteria, 19:00 

06/12/2022 CCN-Malandain Ballet Biarritz, Gare du Midi, Biarritz, 19:00

Becky Siegel
Danseurs
  • Andrea Aguado
  • Mariona Carrasco
  • Maddi Gaztelumendi
  • Laura G. Latasa
  • Lara Matea Ivančič
  • Raul Abentin
  • Noel Quintela
  • Pascuale-Lele Mazzella
  • Iñigo Rementería

Laboratoire de Transmission , L’équilibre entre le maintien et le relâchement, Becky Siegel

Laboratoire de transmission 13-17/06/2022
Résidence accueil

Gipuzkoako Dantzagunea.

Danseurs
  • Andrea Aguado
  • Mariona Carrasco
  • Maddi Gaztelumendi
  • Laura G. Latasa
  • Lara Matea Ivančič
  • Raul Abentin
  • Noel Quintela
  • Pascuale-Lele Mazzella
  • Iñigo Rementería

Les laboratoires de transmission ATALAK proposent un espace créatif où, à partir d’une proposition chorégraphique déjà explorée et, dans certains cas, déjà mise en scène, un artiste entreprend d’étudier l’impact et le développement qu’un plus grand nombre d’interprètes peut avoir sur une proposition chorégraphique. Ce premier laboratoire de recherche de groupe sera réalisé par l’artiste navarraise Becky Siegel avec les interprètes de Dantzaz, développant le processus de création chorégraphique précédent dans le cadre du programme DNA,L’équilibre entre le maintien et le relâchement, où six danseurs ont étudié la danse comme métaphore de la vie et la relation entre l’improvisation et la chorégraphie en tant que processus créatifs. 

BIO

Becky Siegel est née à Denver, Colorado (États-Unis). Elle s’est formée à New York, où elle a étudié avec Martha Graham, Merce Cunningham et Melissa Hayden, entre autres. Il a ensuite dansé avec certaines des figures de proue de l’avant-garde new-yorkaise : Jeannie Hutchins et Richard Bull, dans la compagnie d’improvisation duquel il a dansé pendant des années. Il est diplômé de l’université de Columbia (New York) en danse, où il a obtenu le diplôme Summa Cum Laude et le premier prix annuel de danse. Peu après, il a formé sa propre compagnie Timebenders, collaborant avec des compositeurs tels que Borah Bergman et Michael Brennan pour ses chorégraphies.

En 1986, il s’installe à Barcelone où il réalise des projets avec le compositeur Jordi Rossinyol et de nombreuses productions avec le clarinettiste Miquel Gaspá et le groupe de théâtre-danse « Silenci ».Pendant son séjour dans cette ville, elle a été professeur invité par certaines des compagnies les plus importantes d’Espagne : Lanonima Imperial, Danat Dansa, Ballet Contemporani de Barcelona…

Depuis 1992, Becky vit à Pampelune, où elle enseigne la danse contemporaine et l’improvisation, principalement à l’Escuela Navarra de Teatro, et où elle a collaboré à des productions théâtrales avec des metteurs en scène tels que Carme Portaceli, Valentín Redin, Pablo Ramos et Ángel Sagües. Depuis 1994, elle est directrice de Tempomobile Compañía de Danza, pour laquelle elle a créé douze spectacles qui ont été présentés dans de nombreuses villes espagnoles et allemandes. Le répertoire de Tempomobile est connu pour les collaborations entre Becky Siegel et les grandes figures de la musique contemporaine : Taller de Música Sine Nomine, Kepa Junkera, Javier Paxariño, Mikel Errazkin, Paco Iglesias, Mikel Gaztelurrutia.

En 2013, Siegel a créé la chorégraphie pour la production de Catulli Carmina (Carl Orff) par le Chœur de chambre de Navarre. Siegel est titulaire d’une maîtrise en arts du spectacle de l’Universidad Rey Juan Carlos de Madrid (Instituto Superior de Danza Alicia Alonso). Elle a été invitée à prendre la parole lors de conférences sur la relation entre les arts et la philosophie et sur l’analyse du sacré et du profane dans l’histoire de la danse. En 2013, Siegel a commencé à se concentrer sur les possibilités thérapeutiques de la danse, en travaillant avec des personnes atteintes de maladies chroniques, pour l’étendre ensuite aux personnes handicapées également, créant le projet Dancing from who we are.

https://www.konmocion.org

Échantillons

2022/06/16, Aperture du Laboratoire, Tabakalera, Donostia  | 19:30,  plus d’information

2022/06/17, Aperture du Laboratoire, Gipuzkoako Dantzagunea, Errenteria  | 13:00

E
Danseurs
  • Andrea Aguado
  • Mariona Carrasco
  • Maddi Gaztelumendi
  • Laura G. Latasa
  • Lara Matea Ivančič
  • Raul Abentin
  • Noel Quintela
  • Pascuale-Lele Mazzella
  • Iñigo Rementería

Laboratoire communautaire ‘Aquí hay campo’ avec Inés Aubert

Laboratoire communautaire 'Aquí hay campo' 20-24/06/2022
Résidence accueil

Casa de Cultura San Adrian dans le cadre du programme DNA.

Danseurs
  • Andrea Aguado
  • Mariona Carrasco
  • Maddi Gaztelumendi
  • Laura G. Latasa
  • Lara Matea Ivančič
  • Raul Abentin
  • Noel Quintela
  • Pascuale-Lele Mazzella
  • Iñigo Rementería

 » D’un lieu de rencontre où nous aborderons le mouvement vital de nos propres histoires. Explorer l’immobilité, le mouvement, le geste subtil et le dialogue comme outils de création de ce que nous ne connaissons pas, mais qui se matérialise et devient concret lorsque nous le créons ensemble. » Ines Aubert (2022)

Afin de promouvoir la création chorégraphique dans notre Eurorégion, le réseau ATALAK propose un nouveau laboratoire de danse communautaire du 20 au 24 juin, dirigé par l’artiste Ines Aubert en collaboration avec les interprètes de Dantzaz, dans la ville fluviale de San Adrián, dans le cadre du programme Navarra DNA Dance.

La Casa de Cultura de San Adrián veut promouvoir la danse, une discipline qui peine à attirer un public fidèle dans la commune et qui, après la pandémie, a vu son enseignement mis à mal. Le laboratoire communautaire ATALAK ¨Aquí hay campo¨ invite le grand public, les amateurs de danse et divers collectifs à partager un processus de création chorégraphique avec des professionnels de la danse.

BIO

San José (Costa Rica), 1977. Danseuse et chorégraphe basée à Pampelune depuis novembre 2016. Diplômée en danse de l’Universidad Nacional de Costa Rica et membre de la Compañía Nacional de Danza C.R (2000- 2005). Son travail est axé sur la recherche liée au corps, à la communauté, au langage de son corps et d’autres corps et à la réflexion sur les arts du spectacle et le temps. Elle aborde le monde émotionnel sans complexe, transitant et validant les différentes émotions, les rendant palpables par la danse, l’expression corporelle et la musique.

Elle est cofondatrice du collectif artistique Rescoldos avec Xabier Irigibel Uriz et Rodolfo Seas, un groupe de production scénique et visuelle engagé dans la transformation sociale par l’art. Elle a créé des pièces telles que « Lic. Alvarado y su escribiente », présentée dans les salles de chimiothérapie de 5 hôpitaux et « Edición Limitada », une pièce de théâtre jouée par 21 personnes âgées.

http://www.rescoldos.net

Échantillons

2022/06/15, Atelier ATALAK , Jesús Ibañez de Matauco Antzokia, Vitoria, 17:00-19:00

2022/06/15,  Restitution atelier ATALAK , Jesús Ibañez de Matauco Antzokia, Vitoria, 19:30

2022/06/24, Restitution Laboratoire ATALAK, San Adrian Kultur Etxea, DNA | 18:30 information

2022/06/28, Atelier ATALAK, CCN-Malandain Ballet Biarritz, Gare du Midi, | 17:00-19:00

2022/06/28, Restitution Atelier ATALAK, CCN-Malandain Ballet Biarritz, Gare du Midi, | 19:30

Danseurs
  • Andrea Aguado
  • Marina Eskisabel
  • Maddi Gaztelumendi
  • Laura G. Latasa
  • Lara Matea Ivančič
  • Raul Abentin
  • Noel Quintela
  • Iñigo Rementería
  • Oscar Pascual
  • Beñat Urrutia
  • Dantzerti
  • Maider Mulone
  • Leire Sanjurjo
  • Nagore Tamayo
  • Izaro Urrestarazu

Laboratoire d’interpretes, Perspectives

Laboratoire d’interpretes 21-26/03/2022
Résidence accueil

Gipuzkoako Dantzagunea, Herri Arte Eskola et Dantzerti

Danseurs
  • Andrea Aguado
  • Marina Eskisabel
  • Maddi Gaztelumendi
  • Laura G. Latasa
  • Lara Matea Ivančič
  • Raul Abentin
  • Noel Quintela
  • Iñigo Rementería
  • Oscar Pascual
  • Beñat Urrutia
  • Dantzerti
  • Maider Mulone
  • Leire Sanjurjo
  • Nagore Tamayo
  • Izaro Urrestarazu

Comment créer la danse dans des lieux non scéniques ? Quels types de dramaturgies sont générés ? Comment impliquer les perspectives du spectateur et les différents points de vue ? Ce sont des questions que les propositions de chorégraphies dans des espaces non scéniques (site-specific) apportent à la création chorégraphique. Dans ce cas, et dans le cadre de la collaboration entre le réseau ATALAK et l’Escuela Superior de Arte Dramático y Danza del País Vasco-DANTZERTI, des interprètes de Dantzaz et des étudiants de la dernière année de danse de Dantzerti se pencheront sur ces questions dans le cadre du premier laboratoire d’interprètes du réseau ATALAK, accueilli en résidence par Dantzagunea, Herri Arte Eskola (Errenteria) et Dantzerti (Bilbao).

Les interprètes étudieront la relation entre la danse et les espaces inhabituels et non scéniques dans lesquels ils pourront construire de nouveaux récits et peut-être impliquer le public dans leurs propositions en collaboration avec la chorégraphe et interprète de Navarre Laida Aldaz et le metteur en scène et interprète de Bizkaia, Ander Lipus.

Les échantillons de ce laboratoire d’interprètes seront présentés dans le cadre du festival associé à ATALAK, Regards Croisés/Begirada Gurutzatuak, impliquant également son partenaire à Bilbao, La Fundición, dans une rencontre sur la programmation in situ. À son tour, le laboratoire sera accueilli au sein du programme artistique DNA associé à ATALAK, ainsi que dans les différents espaces des membres du réseau ATALAK : Tabakalera (Kamaleoiak Gara!, Arte biziak), Dantzagunea (en collaboration avec le Herri Arte Eskola d’Errenteria) et pour le resaux du teatres du Vitoria/Gasteiz.

Échantillons

2022/03/26 Regards Croisés, (Biarritz), /16:00

2022/04/04 Herri Arte Eskola, (Errenteria)  / 19:45

2022/ 03/31 Teatro Principal, Red de teatros de Vitoria, (Vitoria/Gasteiz) / 19:00

2022/04/08 DNA, Museo de Navarra, (Pamplona/Iruña) / 19:30

2022/04/09 Tabakalera programa Kamaleoia Gara! Arte biziak, (San Sebastián/Donostia) / 17:00

Led Silhouette
Danseurs
  • Conservatoire Maurice Ravel Pays Basque / COP
  • Iban Bourgoin
  • Haïze Dequin Panraleon
  • Nathan Dhugues
  • Romane ferrie Gibert
  • Anouk Graux
  • Uhiana Montet
  • Célie Raimbault

Laboratoire de Transmission avec Led Silhouette

Laboratoire de Transmission 16-18/02/2022
Résidence accueil

Conservatoire Maurice Ravel de Bayonne/Biarritz, Dantzaz et Dantzagunea.

Danseurs
  • Conservatoire Maurice Ravel Pays Basque / COP
  • Iban Bourgoin
  • Haïze Dequin Panraleon
  • Nathan Dhugues
  • Romane ferrie Gibert
  • Anouk Graux
  • Uhiana Montet
  • Célie Raimbault

Dans la continuité des collaborations passées entre le Conservatoire Maurice Ravel de Bayonne/Biarritz, le CCN-Malandain Ballet Biarritz et ATALAK, un nouveau laboratoire sera lancé en 2022, le laboratoire Transmission. D’une durée de trois à quatre jours, le laboratoire de transmission accueillera la compagnie navarraise Led Silhouette avec la continuation de sa proposition de recherche PART 3 précédemment développée en 2019 dans un laboratoire d’expérimentation ATALAK.  

PART 3 propose l’étude des principes de différents outils corporels et exercices de composition. Sans prétendre créer une pièce fermée, nous voulons explorer le vocabulaire sur lequel nous avons travaillé jusqu’à présent, notamment avec notre équipe, et voir comment transmettre ces idées et concepts à des esprits et des corps différents.

Pendant le laboratoire, les élèves de la dernière année du cours d’orientation professionnelle en danse contemporaine (COP) du Conservatoire Maurice Ravel de Bayonne/Biarritz ont visité Dantzagunea et rencontré l’équipe de Dantzaz, offrant ainsi un échange entre le domaine de la danse professionnelle et celui de la formation.

 

BIO

Led Silhouette est une compagnie de danse créée et dirigée par Martxel Rodriguez de Navarre et Jon López de Madrid, basée dans la ville de Lesaka, Navarre.
Parallèlement à leur activité d’interprètes dans des compagnies telles que « La Veronal » ou « Kukai Dantza », ils ont commencé en 2016 leur scène en tant que créateurs codirigeant le collectif de jeunes artistes formés à différentes disciplines de la danse et influencés par l’art contemporain.
Ils recherchent de nouvelles formes de mouvement et différents concepts dans le but d’offrir leur propre vision de la danse contemporaine, en construisant une plateforme où ils peuvent travailler et s’approprier Led Silhouette.

https://www.ledsilhouette.com

Échantillons

26/03/2022 dans le cadre du festival transfrontalier Regards Croises, Conservatoire Maurice ravel, Biarritz, 16h00