Un espace pour expérimenter, rechercher, travailler avec/dans un groupe

Le Réseau Atalak se concentre à donner la possibilité de processus de création chorégraphique, dans laquelle les chorégraphes sélectionnés trouvent un espace pour expérimenter, rechercher et rencontrer de nouveaux défis.

Cette proposition vise à se concentrer sur les chorégraphes qui commencent à faire leurs pas dans le monde de la chorégraphie en leur offrant un format de laboratoire où la création de groupe est essentielle. Atalak propose également aux «yeux extérieurs» d’accompagner les processus de laboratoire et d’autres disciplines artistiques. À son tour, cette initiative génère un nouveau réseau au sein du projet, apportant un nouveau réseau à ceux qui participent au processus. La sélection et le suivi des artistes accueillis dans le programme de laboratoires d’expérimentation sont gérés par l’équipe Atalak, qui suit continuellement la réalité chorégraphique sur le territoire.

Laboratorios 2021

Amaia Elizaran

LABORATOIRE D’EXPÉRIMENTATION 01-10/12/2021

« Le son me fait bouger, il va directement dans mon corps et me connecte au mouvement »

Durant les deux premières semaines de décembre, la chorégraphe et performeuse toulousaine Amaia Elizaran, accompagnée des performeurs de Dantzaz, explorera la relation entre le son et le mouvement. La voix, la respiration, le son et le corps accompagnent le parcours d’Elizaran, dont le travail s’inspire de processus de recherche autour de l’improvisation et de la création chorégraphique pour des espaces non conventionnels.

Dans ce laboratoire expérimental, l’équipe d’ATALAK, ainsi que la danseuse et chorégraphe Mizel Theret et le musicien irlandais Liam Ó Maonlaí, accompagneront les recherches d’Elizaran dans un itinéraire créatif qui sera présenté dans les différentes villes qui composent le réseau transfrontalier ATALAK.

BIO

Amaia Elizaran (1992, Tolosa, Guipuzkoa) est une danseuse et chorégraphe basque qui a créé cinq pièces originales de danse contemporaine – Raw (2016), Pool (2017), Block (2018), Mar (2019,) Out (2020) – et participé à différents projets culturels au cours des dix dernières années. Elle a commencé sa formation en danse classique à l’école Ekintza.

En 2008, après avoir reçu une bourse de la Diputación Foral de Guipúzcoa, elle a étudié au Real Conservatorio Profesional de Danza Mariemma, où elle a obtenu son diplôme dans la spécialité de danse contemporaine (2012-2013) et a reçu le prix Virginia Valero pour sa carrière, ainsi qu’une mention honorable. Depuis l’obtention de son diplôme en 2013, elle a travaillé avec des chorégraphes tels que James Wilton, John Ross, Jessica Kennedy, Adam Russell, Iker Arrue, Jon Maya, Iris Heitzinger, Hilde Koch et Judith Argomaniz.

Depuis 2018, elle collabore en tant que danseuse invitée à plusieurs concerts du Quatuor Alos. Depuis 2015, elle travaille sur ses propres projets sous le nom d’Amaia Elizaran et combine son travail d’interprète avec celui de pédagogue.

 

Échantillons

Voir l’Agenda

Eva Guerrero

LABORATOIRE D’EXPÉRIMENTATION 07-18/06/2021

En juin, le laboratoire d’expérimentation sera réalisé par Eva Guerrero directrice du collectif Doos, sera accueilli en résidence par le Festival de Danza de Navarra DNA. La Communauté de Navarre comptera sur la présence de cette résidence Atalak en recherchant des synergies avec les institutions, les lieux d’accueil et les publics. Le développement de la recherche de l’espace entre un corps et un autre, initié dans le processus de recherche « En mitad de alguna parte » (2020), sera le point de départ pour Eva Guerrero dans ce Laboratoire.

BIO

Eva Guerrero (Euskadi) a étudié les arts du spectacle (BAI Bizkaiko Antzerki Ikastegia) accompagné d’un BA Contemporary Performances Practices (Leeds Beckett University), se formant en parallèle à la danse contemporaine, l’improvisation et les techniques martiales avec différents professionnels. Actuellement, elle est sur le point de terminer une formation en ostéopathie. En 2005, elle a créé sa première pièce scénique « 1+1=1 » et depuis lors, outre la création de spectacles de danse contemporaine, elle cherche d’autres moyens de la fusionner avec d’autres langages tels que : la vidéo-danse, l’installation, la narration (Livre « destruction mutuelle assurée » 2015) ou l’exposition (« Où je commence, tu finis » Metro Bilbao-BAD Bilbao 2020).

Le travail artistique part toujours du corps avec des matériaux tels que : la manipulation, les actions quotidiennes, la torsion, le risque, les corps laids … utilise l’improvisation et le texte à la fois sur scène et comme outil de chorégraphie. Ses œuvres ont été exposées au niveau national et international (Euskadi, Navarre, Catalogne, Cuenca, France, Angleterre, Brésil, Égypte, États-Unis…) Depuis 2013, il co-dirige avec Jemima Cano le Collectif DOOS où, en plus de la production de ses œuvres, ils réalisent un travail de médiation, de sensibilisation et de travail public, ainsi que de donner une nouvelle direction à l’Espacio Punto de Fuga, en apportant la danse à toutes sortes de personnes. Leur dernier travail, « Gorpuztu » (2019), a été nominé pour 2 MAX Awards 2020 (meilleur nouvel auteur et meilleure interprète féminine) et prépare actuellement sa nouvelle production : « LOF Ladies On Fight », qui sortira en novembre 2021.

Échantillons

Voir l’Agenda

Itxaso Cano

LABORATOIRE D’EXPÉRIMENTATION 15-26/03/2021

Au cours du mois de mars, Itxaso A. Cano, artiste navarrais qui dirige la compagnie ZUK dance, sera accueilli à Gipuzkoako Dantzagunea pour élaborer son laboratoire basé sur le « groove ». Cette proposition de Cano, aborde se concentrer sur la sensation rythmique créée par la musique dans le corps pour développer des matériaux chorégraphiques en collaboration avec les danseurs. Dans ce laboratoire, les étudiants de la dernière année de la ligne de danse de Dantzerti feront partie, poursuivant ainsi la collaboration établie en 2020.

BIO

Itsaso Cano (Navarra) est diplômée du Conservatoire supérieur de danse María de Ávila. De 2000 à 2012, elle a travaillé comme assistante chorégraphe et première danseuse de la compagnie Dani Pannullo DanceTheatre.co. À partir de 2008, elle a commencé à monter ses premières pièces en solo, jusqu’à ce qu’en 2013, à la tête du collectif Zuk Dance, elle présente sa première œuvre complète, ZUK, une pièce primée au Certamen de la Universidad Carlos III de Madrid et au Certamen de Jóvenes Creadores 2013. Depuis 2013, elle s’est lancée dans des projets de toutes sortes : elle a dansé dans la dernière comédie musicale de Dani Pannullo, DanceTheatre.co, New York Story, a chorégraphié le film Los mundos sutiles d’Eduardo Chapero Jackson et a dirigé avec le collectif de danse Zuk Halka (une pièce avec musique live, danse et scénographie en mouvement qui a été créée dans la salle Valle Inclán de la RESAD en juin 2014 et a été nominée aux MAX Awards 2015 en tant que meilleure chorégraphie et meilleure production privée). Après son dernier duo, BOX, gagnant du Certamen Jóvenes Creadores de Madrid 2014 et sélectionné pour la Biennale Mediterránea de Milán 2015, Itsaso Álvarez travaille sur ses nouvelles productions : K.O, Nudos et Vaca. En 2020, il crée la pièce Materia et une publication de la même création.

 

Échantillons

Voir l’Agenda